Étude du retable de l’Adoration des Mages de Milan

Mission d’étude du retable de l’Adoration des Mages conservé dans la basilique San Nazaro Maggiore à Milan

Du 27 au 31 mars 2017, la mission fut menée sur place par l’Institut royal du Patrimoine artistique – Myriam Serck-Dewaide et Emmanuelle Mercier – en vue d’établir une première étude de ce retable inédit avec couverture photographique complète. L’œuvre, d’une grande qualité d’exécution et à la polychromie exceptionnelle, pourrait être attribuée à l’atelier du sculpteur bruxellois Jan Borman et dater des années 1490-1510. Un premier article lui a été consacré en 2016 [1]. L’étude préalable prometteuse de ce retable devrait ainsi encourager d’autres soutiens financiers à contribuer à la restauration de l’œuvre.

[1] M. SERCK-DEWAIDE, « Découverte d’un retable bruxellois inconnu à Milan », dans : N. GESCHÉ, V. HENDERIKS, F. ROSIER et S. ZDANOV, Catheline Périer-D’Ieteren. Étudier, enseigner et préserver l’œuvre d’art : Liber amicorum, Bruxelles, Editechnart, 2016, pp. 109-120.

 

Mise à jour – Novembre 2019

Participation de Catheline Périer-D’Ieteren au colloque Borman and Sons in Context. Brabantine sculpture from 1460-1540 qui s’est déroulé au musée M de Louvain du 27 au 29 novembre 2019. Aux côtés d’Emmanuelle Mercier (IRPA) et de Myriam Serck-Dewaide (IRPA), Catheline Périer a présenté les premières hypothèses de travail sur le retable de l’Adoration des Mages de la basilique San Nazaro de Milan dans une intervention intitulée : The Adoration of the Magi in San Nazaro, Milan : an unknown work by Jan II Borman ?

 

Mise à jour – Avril 2022

Le retable de l’Adoration des Mages de Milan est arrivé pour étude et restauration à l’Institut royal du Patrimoine artistique le 15 mars 2022. Ce projet coordonné par la Fondation depuis 2017 a pu enfin se réaliser grâce à l’appui de la Fondation Roi Baudouin (Fonds René et Karin Jonckheere et fonds Jean-Jacques Comhaire) et de la Surintendance de Milan. Le retable est actuellement soumis à une série de tests avant restauration. Le traitement sera entrepris après la réunion du premier comité scientifique italo-belge qui se tiendra 28 avril 2022. La présence du retable à l’Institut permettra de mener une étude approfondie d’histoire de l’art de cette œuvre bruxelloise attribuée à la dynastie Borman. Une étude monographique détaillée portant sur l’histoire de l’art, les techniques d’exécution et la restauration est prévue.

Mise à jour – Octobre 2022

Le 21 octobre 2022 a eu lieu, à l’IRPA, la réunion du Comité scientifique en présence des partenaires italiens du projet.