Bourse Academia Belgica – Fondation Périer-D’Ieteren en histoire de l’art et en conservation-restauration du patrimoine

Bourse Academia Belgica – Fondation Périer-D’Ieteren en histoire de l’art et en conservation-restauration du patrimoine

L’histoire de l’art des anciens Pays-Bas méridionaux est marquée par d’intenses échanges avec l’Italie. Dès le début du XVIe siècle, Rome exerce une grande force d’attraction sur les artistes du Nord qui entreprennent le voyage en Italie pour revenir ensuite au pays et y enrichir les traditions locales. Si certains parcours sont connus, beaucoup d’autres n’ont pas encore fait l’objet d’une étude approfondie.

D’autre part, l’Italie et la Belgique ont été pionnières dans l’élaboration des fondements théoriques de la conservation-restauration du patrimoine artistique qui se sont développés à partir de la seconde moitié du XXe siècle. Aujourd’hui encore, elles jouent un rôle essentiel dans la réflexion sur les méthodes de restauration du patrimoine. Les deux pays contribuent à la réflexion et au débat sur les développements de la pratique de la Conservation-restauration dans une démarche originale, parfois commune, parfois différente.

C’est pourquoi, la Fondation Périer-D’Ieteren et l’Academia Belgica proposent une nouvelle bourse de recherche annuelle ayant pour objet soit l’étude d’un ou de plusieurs artistes des Pays-Bas méridionaux (XVIe-XVIIIe siècles) dont la production fut influencée par l’Italie ou l’inverse des artistes italiens sous l’influence des artistes flamands, toutes disciplines confondues (dessin, miniature, peinture, sculpture, tapisserie, architecture), soit l’étude de l’histoire de la conservation-restauration examinée dans une perspective européenne et critique, en s’attachant en particulier à l’examen des chantiers menés en Belgique et en Italie ces dernières décennies.

Dans le cadre de cette bourse, un partenariat avec l’ICCROM permettra aux lauréats d’avoir accès aux collections documentaires et aux très riches archives de l’institution, ainsi qu’à l’expertise de ses membres.

Pour ses recherches, le ou la lauréat.e sera hébergé.e gracieusement pendant deux mois à l’Academia Belgica et recevra une bourse mensuelle, ainsi qu’un forfait pour les frais de voyage.

Il.elle s’engage à exposer le résultat de ses recherches lors d’une conférence-débat organisée par la Fondation Périer-D’Ieteren à mi-parcours de la bourse et une journée d’étude sur le thème traité dans l’année suivant le séjour à Rome.

Conditions d’éligibilité :

  • Avoir obtenu un diplôme de 2e ou de 3e cycle (maîtrise, doctorat) en histoire de l’art ou en conservation-restauration dans une université ou une institution d’enseignement supérieur francophone de Belgique
  • S’être distingué.e par l’excellence de ses résultats universitaires
  • Ne pas avoir déjà été lauréat de la bourse Academia Belgica – Fondation Périer-D’Ieteren

Durée de la bourse :

  • Deux mois à l’Academia Belgica, entre septembre 2023 et juillet 2024 (la bourse ne peut être reportée à l’année académique suivante).
  • Possibilité d’un accueil temporaire à la Fondation Périer-D’Ieteren pour approfondir les recherches menées à Rome (mise à disposition gratuite d’un studio personnel pendant un mois si le.la lauréat.e ne réside pas à Bruxelles. Modalités à convenir avec la Fondation). Accès à sa bibliothèque, aux plateformes spécialisées et aux archives de la Commission royale des Monuments et des Sites, celles des activités de recherche du Centre de technologie de l’ULB, ainsi que celles léguées par S. Schneebalg Perelman, P. Philippot, et C. Périer-D’Ieteren.

À Rome, l’Academia Belgica propose :

  • Le logement gratuit en chambre individuelle avec sdb/douche à l’Academia Belgica durant la période considérée (+ cuisine et salon communs)
  • L’accès à sa bibliothèque, comprenant les legs des historiens de l’art Pierre Bautier et Nicole Dacos
  • Des contacts avec les autres boursiers et résidents (parmi lesquels des historiens de l’art)
  • L’introduction aux plateformes, bibliothèques et archives spécialisés de Rome (Hertziana, Vaticana…)
  • Une présentation du travail en interne en présence des autres boursiers et résidents
  • La possibilité d’organiser une réunion, une conférence publique ou un workshop 

À mi-parcours :

  • Conférence débat sur l’avancement des recherches organisée par la Fondation Périer-D’Ieteren

Après le séjour à Rome :

  • Dans les deux mois suivant le séjour à Rome, remise d’un rapport sur les recherches effectuées (max. 5 pages).
  • Dans l’année suivant le séjour à Rome, organisation d’une conférence-débat donnée à la Fondation Périer-D’Ieteren, avec des intervenants extérieurs spécialistes du sujet traité (Structure : (1) résumé des résultats de la recherche ; (2) présentation des hypothèses de travail non solutionnées ; (3) suggestion de recherches futures ; l’organisation de l’évènement est prise en charge par la Fondation).

Comité de suivi :

  • Prof. Catheline Périer-D’Ieteren, Présidente de la Fondation Périer-D’Ieteren
  • Dr. Sabine van Sprang, Directrice de l’Academia Belgica et chef de section a.i. aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
  • Valérie Magar, Responsable de l’Unité Programmes de l’ICCROM
  • Dr. Irene Baldriga, Sapienza, Università di Roma
  • Prof. Maria Clelia Galassi, Università degli studi di Genova
  • Prof. Valentine Henderiks, Université libre de Bruxelles

Indemnités :

En plus du logement et des infrastructures mentionnés ci-dessus, le.a boursier.ère bénéficiera :
– D’une indemnité de séjour de 700 € par mois pendant son séjour italien
– D’un forfait de 180 € pour les frais de voyage Belgique-Rome/Rome-Belgique

Procédure :

  • Le.a candidat.e envoie une lettre de motivation, un CV détaillé et une lettre de recommandation d’un professeur enseignant dans une université francophone de Belgique au plus tard le dimanche 13 février 2023 à l’attention du Prof. Catheline Périer-D’Ieteren, à la Fondation Périer-D’Ieteren, 41, rue de Livourne, 1050 Bruxelles.
  • Une version PDF du dossier est à transmettre à l’adresse sacha.zdanov @ perier-dieteren.org
  • Les résultats seront communiqués au plus tard le 13 mars 2023

Comité de sélection :

Prof. Catheline Périer-D’Ieteren, Présidente de la Fondation Périer-D’Ieteren et Dr. Sabine van Sprang, Directrice de l’Academia Belgica, appuyées par des experts issus des universités et institutions scientifiques belges.

* * *

Lauréats

2022 : Cecilia Paredes, Urban.brussels
Entretiens dans les ateliers de restauration de tapisseries à Rome. Apports à l’étude matérielle des tapisseries bruxelloises de la première moitié du XVIe siècle.

2021 : Pierre Anagnostopoulos, Université Libre de Bruxelles
Le relief de la Résurrection conservé aux Musées du Vatican à Rome – Bibliothèque apostolique vaticane. Vérifications, étude et analyse d’un relief d’orfèvrerie en lien avec le jubé de Jacques Du Broeucq (1534-1548).